MeAnzawa
Anzawa O Sensei ( 47 ans  - Arc de 42 kgf ) Dôjô de Sendai-Japon-1934 / Photo B.Garnero


En ce 18 février 2007, jour-anniversaire de la mort en 1970, du grand Maître-archer Anzawa Heijiro, j’ai d’abord une pensée pour son fidèle disciple, le Professeur et maître Kitajima Yoshio qui nous a quitté le 13 décembre 2005, à l’âge de 93 ans.

Le 18 de chaque mois, il marquait l’anniversaire du départ de son maître par une journée de tir au dôjô "Shatoku te" de Kunitachi.


KitajimaSense_enTir_Enkakujile4juin1986
Kitajima O Sensei - Emadôjo d'Enkakuji - Kamakura-Japon / Photo B. Garnero 1986


L’appel de l’Arc

Le temps a passé depuis cette année 1975 où je fus contraint d’interrompre la pratique de Karate dô suite à un accident de parachute : toutefois, en dépit de l’avis contraire des médecins de l’époque, je décidai de pratiquer tout de même le Kyudô pour ne pas perdre le lien avec la pratique martiale et c’est ainsi que je fis mes premiers pas, sous l’enseignement de Monsieur le Professeur Jacques Normand, élève de Matsui O Sensei.

Puis, sur ses conseils, je m’orientais en Juillet 1976 vers une autre lignée d’archers conduits en France par Monsieur le Professeur Michel Martin, élève de Anzawa O Sensei .

Il était assisté, à l’époque, par Messieurs les Professeurs Jean Ponsoye et Christian Magnier.


BGentir28m_SoulacsurMer_2003
Une étape du Tir- Dai San- Côte Aquitaine / Photo F. Garnero 2003


L’appel d’une lignée

En 1979, Maître Yoshio Kitajima fit une calligraphie sur mon journal de stage, instant tout simple qui me décida à suivre son enseignement au Japon dès 1985 à l’issue de sa venue à Cherbourg pour la sacralisation du petit dôjô de "Martinvast-Shatoku te" édifié grâce à mes élèves, sous l’impulsion d’un Capitaine de dôjô motivé, Roger Burgat.

En 1980, aux côtés de Michel Martin, je signai pour la Fédération française, le "Livre d’Or" qui constitua la Fédération européenne de Kyudô, en la présence des professeurs et maîtres Hattenda et Kamogawa mais, peu de temps après, je décidai de quitter cette structure pour me consacrer exclusivement au Tir de la lignée des maîtres Honda, Awa , Anzawa dont le Docteur Eugen Herrigel en fut le premier et talentueux ambassadeur par le remarquable ouvrage qu’il légua à tous : "Le Zen dans l’Art chevaleresque du Tir à l’Arc".


BrunoGarnero_Kai_SHATOKUTE_Hakamablanc1987
L'auteur en "Kai" -Dojô Shatoku Te -Japon 1987


Transmission

Là encore, je ne développerai pas les 25 années de pratique qui suivirent et qui m’entraînèrent sur les pas de mes "senpaï", sur le chemin particulier du "Shadô" et de son tir intérieur, tel que le professeur et maître Yoshio Kitajima s’attacha à me le transmettre.

En 1980, depuis la France, j’avais demandé à faire sacraliser mon premier arc fabriqué selon la technique de la lignée « Ittosaï » … Au cours des années qui suivirent, ce rituel de sacralisation des arcs fut vécu très souvent au Sanctuaire de "Yahô-Tenmangû" à Kunitachi. ( Japon )


SanctuairedeYah_Tenmang__Kunitachi
Sanctuaire de "Yahô-Tenmangû" - Kunitachi / Document BG


En ce lieu cher au Maître Anzawa, au Printemps 1990, Maître Kitajima Yoshio me remit un Kamidana réalisé de ses mains, pour consacrer la pratique, qu'à mon tour  je transmettais à mes élèves…

Ce fut donc un moment très fort que celui de novembre 2006 quand Tsudo Masaru Senseï, descendant de la lignée et Supérieur de ce Sanctuaire, me remit la calligraphie du dôjô personnel de Me Kitajima, afin de poursuivre en France son vœu car ce lieu de pratique, au Japon, est aujourd’hui disparu.


ApprentissageKyudoBeno_tSallenave_Cherbourg_2001
Apprentissage makiwara - Fudô Shin Dôjô / Photo AER 2001


Concept singulier, Tradition & recherches novatrices

Depuis mars 2005, l’émotion est immense : je poursuis mes recherches auprès du Professeur et Maître Kuwahata Motonori, dépositaire des secrets de fabrication de la lignée "Ittosaï". Bien qu’il me fut donné de tirer avec un arc de 28kgf depuis une dizaine d’années, le travail actuel s’exerce désormais avec un arc de 32 kgf et bien des techniques changent, ne serait-ce que la mise sous tension, par exemple…

Mon futur projet est d’acquérir un très beau lieu pour y réaliser un dôjô unique où les cinq recherches, présentées dans ce blog, seront enseignées avec, en ce qui concerne le Tir à l’arc, un concept novateur pour le travail à distance, le Tir dans l’obscurité totale y sera bien sûr pratiqué, de même que le Tir sur mini-cible de 8 cm de diamètre…et autres expériences.

En novembre 2006, je fus accueilli par l’équipe championne universitaire de Kyudo du Japon à Kagoshima, guidé par le fils de Maître Kuwahata, Michinaga Sensei, ce qui me permit d’échanger avec les élèves, d’observer leur entraînement spécifique de "champion" et de fortifier mes convictions quant à la quête sportive du "rapport de force compétitif".

Le 29 novembre 2006, jour de mon anniversaire, j’eus la chance d’être reçu au Sanctuaire de Katori par Sagawa Kazuhiro Sensei, Kyudoka discret sur la Lignée de Maître Honda

Par son truchement, il me fut donné de sacraliser le "bokken" calligraphié en 1999 par Maître Kitajima Yoshio.

En amont de ce dernier salut au Budô, j’avais accompli ce chemin que nous faisions en train, à chacun de mes séjours, quand j’accompagnais Maître Kitajima à Kamakura pour rendre visite au Moine supérieur du Monastère de Enkakuji, Maître Suhara Kôun.


MeSuhara_Enkakuji_Kamakura1986
Maître Suhara Koun ,Supérieur du Monastère d'Enkakuji en Tir -Emadôjô /Photo GB1986


Comme en 2005, il me reçut avec sa vigueur de jeune homme et me montra l’emplacement personnel où il tire sur makiwara, chaque matin, avant de descendre enseigner quelques instants au "Emadôjô", ce lieu construit par Me Kitajima Yoshio et ses fils en mémoire du grand Maître Anzawa. Quel signe, quel encouragement, quelle leçon me donna t-il ainsi, du haut de ses 91 ans …


Hasegawa_Kyugu_Ten
Hasegawa kyugu Ten

Hasegawa_Kyugu_Ten
Hasegawa kyugu Ten

Hasegawa_Kyugu_Ten
Hasegawa kyugu Ten

Hasegawa_Kyugu_Ten
Hasegawa kyugu Ten


MeKuwahata_Mars2005_PhotoFr_d_riqueGarnero
Maître Kuwahata Motonori -Dépositaire de la Lignée "Ittosai"- Photo F Garnero 2005


Je songe également au Maître-forgeron de flèches, Hasegawa senseï et sa famille, toujours fidèles au poste pour nous garantir le meilleur matériel mais aussi, leur motivation à travailler jusqu'à leur dernier souffle, à l'instar de Kuwahata Motonori Senseï et sa famille qui me font découvrir un nouveau monde du Kyudô, celui de l’âme, de la forme de l’Arc…et donc, de son entretien correct, dans l’Esprit des guerriers de cette contrée particulière de Hayato, chère à l'un des "derniers samouraïs", le légendaire Takamori Saigo !

Kitajima Yoshio O Sensei réalisa, un soir de mars 1985, une grande calligraphie qui exprime ceci :

" La pratique du Tir doit conduire l’Etre à aller au devant des autres avec …

… dans le cœur, la douceur du vent de Printemps …"


DojoShatokuTe_1987
Kyudôjô "Shatoku Te" de Me Kitajima -Photo BG 1987

Oeuvreshint_deMeKitajima_Yah_Tenmang_
Oeuvre réalisée par Kitajima Yoshio O Sensei-Yahô-Tenmangû/Photo F Garnero 2005


Toute utilisation faite sans l'accord de l'auteur constituera
un acte de contrefaçon et sera passible de poursuites judiciaires
.