Vieillir disponible

L‘Entropie croissante n’est peut-être pas une loi dont le schéma est applicable à tous  …

Quand le système moteur extrapyramidal est stimulé, il est concevable d’aller vers la mort en ne cessant jamais de s’améliorer, tel un fruit mûr qu’une simple brise fait tomber de l’arbre, au terme de sa maturation : nous connaissons tous des êtres qui sont capables de vivre pleinement et de traverser ainsi les obstacles de l’Existence, en vieillissant jeune, c’est-à-dire en prenant des rides, des cheveux blancs mais en ne cessant pas d’être disponibles et d’être actifs jusqu’à leur dernier souffle.

Cette façon d’aller vers la mort en vieillissant disponible n’a rien à voir avec ce que rapportent certains médias s’agissant de la beauté plastique, des traitements de toutes sortes censés prolonger la vie des humains de ce siècle…

En faisant croire que les êtres vivent plus vieux, grâce aux pommades, aux produits miracles de toutes sortes… beaucoup ont la conviction que l’on vit effectivement plus vieux c’est-à-dire selon cette échelle de longévité "84 ans pour les femmes et 78 pour les hommes", et dotés depuis peu, d’une garantie supplémentaire si l’on est "diplômé" car, dit-on, cette catégorie vivrait plus longtemps …

Il serait vraiment plus raisonnable de se rapprocher des recherches menées et publiées par des scientifiques et nombre d’anthropologues dont les travaux grandissants ne semblent pas tout à fait cautionner ces thèses de marketing sur la longévité… Je ne serais pas loin de parier que nous ne sommes pas en avance mais plutôt en retard sur nos ancêtres, ceux d’avant … l’Age de Fer par exemple… !

Le Professeur Tsuda avait raison d’attirer notre attention sur le fait que "nous sommes toutes et tous semblables mais infiniment différents les uns des autres…"

Mais différents en quoi ? Par les diplômes ?

Dès notre gestation, puis à notre venue en ce Monde, nos mécanismes de vigilance, devrais-je dire de "survie", ne sont pas dotés de la même vitesse de réaction. Ce paramètre est vital pour la suite de l’Existence. Nous venons tous au Monde avec un handicap, une paresse, un manque ,un excès et ce corps, cet organisme vivant, imparfait, nous pose toujours de sérieux problèmes quand il ne fonctionne pas bien …N’est ce pas ?


S_n_gal_Ouakam_YukiWilliam_2202

M.R.I-Cité avion à Ouakam-Sénegal-photo CH.BURGAT 2002


Nos capacités cachées

Or, notre façon de vivre, notre compréhension des phénomènes de la Grande Nature peuvent nous aider à identifier nos capacités cachées, bien présentes en chacune de nos cellules.

Que nous fassions partie ou pas du monde des diplômés, nous ne pouvons faire l’économie d’aller aux toilettes et l’observation de ce qui se passe actuellement avec l’avènement du téléphone portable et des tous nouveaux moyens informatiques m’invite à conseiller, plus qu’hier, le réveil du système nerveux involontaire car une nouvelle apathie s’installe chez les civilisés modernes :  la perte de vigilance !

Si l’on ajoute à cela les multiples pollutions qu’il nous faut subir, bon gré mal gré, nul doute que nos organismes seront de plus en plus soumis à rude épreuve et qu’il est vital de mettre au travail ces capacités cachées dont le métier est de nous faire traverser les tempêtes…

Vraiment, je vous y encourage dès maintenant car les "bonnes résolutions présidentielles" ne changeront pas notre quotidien à court terme, ni même à moyen terme.

Que nous le voulions ou pas, il nous faudra essuyer d’autres plâtres pour que nos organismes s’adaptent réellement aux nouveaux rythmes, aux outils modernes dont nous ne pouvons déjà plus nous passer !

A partir de janvier 2000, je fus conduit à poursuivre ma tâche en qualité de chercheur indépendant tout en continuant de transmettre à tous, adultes, étudiants, enfants mais aussi plus spécifiquement, à des experts d’arts martiaux qui, au sommet de leur virtuosité technique, recherchent pour certains d’entre eux (ils ne sont pas très nombreux), les clefs d’études authentiques du Kiaï et de la Respiration.

Témoignage

A Paris, lors du vernissage de l’exposition-photos de Monsieur Michel Random à la fin des années 1970, il me fut donné de marcher un long instant aux côtés d’un  homme âgé, Monsieur Jean-Lucien Jazarin, Président du Collège des ceintures noires de France qui, s’appuyant de son grand âge sur mes 24 ans, me chuchota à l’oreille :

"Je voudrais tant que le Judô authentique survive, le véritable Judô va mourir… !"

Plus tard, bien plus tard, je compris ce que cet homme, grand serviteur du Judô, avait tenté de me faire comprendre et que j’ai pu identifier en d’autres disciplines.

Chaque fois que l’occasion m’en fut donnée, je tentais de partager mon expérience  en pratiquant avec des professeurs de toutes disciplines, ce qui brisait les clivages, les rapports de force et les idées reçues ridicules …

De nos jours, force est de constater que très peu étudient cette "Respiration" et ce "Kiai".

Et pourtant, bien des discussions  traînent  toujours en longueur sur ces sujets : "Souffle, Ki, pouvoirs de ninjas etc…" preuves d’une forme de frustration et de formations incomplètes…Nous sommes peu d'experts dans le Monde et extrêmement peu en Europe et en France mais il suffirait de consacrer des crédits à cet aspect authentique du Budô , pour que la Formation des professeurs aille plus loin…


 

   TsudaItsuo_lecadeaudeHakuin    
 
Tsuda Itsuo O Sensei - Photo  Ecole de la Respiration 
-Paris adressée à chaque élève ayant contribué à ce geste

TombedeMa_treTsuda_P_reLachaise_Paris

Tombe du Professeur et Maître Tsuda Itsuo - Cimetière du Père Lachaise - Paris / Photo BG 


Toute utilisation faite sans l'accord de l'auteur constituera
un acte de contrefaçon et sera passible de poursuites judiciaires
.